Encore la scène du puits !

Il faudrait un jour constituer une anthologie de toutes les interprétations de la fameuse "scène du puits" de Lascaux. En attendant un tel ouvrage, voici une lecture de cette paroi, tout aussi imaginative que les précédentes, et qui m'avait échappé jusqu'à présent.
Dans son livre Ecstatic Body Postures: An Alternate reality Workbook, Belinda Gore, présentée comme "une élève de l'anthropologue Felicitas Goodman" écrit ceci (ma traduction):

"Une posture corporelle rituelle identifiée parmi les figures pariétales de la grotte [de Lascaux] montre un personnage-bâton gisant en face d'un aurochs géant.



Plusieurs archéologues ont supposé soit qu'il avait été tué par l'aurochs, soit que cette image devait avoir un rapport avec un genre de magie cynégétique. Dans la perspective de la danse extatique, aucune de ces explications n'est correcte. Premièrement, l'homme n'est pas mort... Ensuite, sa tête est un masque d'oiseau, et près de lui se dresse un bâton portant un oiseau à son extrémité. Ceci suggère que cet homme est un chamane, voyageant dans le Monde Céleste sous forme d'oiseau, peut-être avec l'assistance d'un esprit-auxiliaire à forme d'oiseau. C'est ici la première posture de voyage spirituel identifiée par le Dr Goodman, au talent d'observation de laquelle on doit de pouvoir noter que le corps du chamane ne gît pas horizontalement. Au lieu de cela, il penche avec un angle de 37 degrés. Cet angle est très précisément la marque des postures de voyage spirituel effectués par les chasseurs, particulièrement pour leurs voyages dans le Monde Céleste. Par exemple, la même posture apparaît 12.000 ans plus tard en Egypte sur une représentation d'Osiris.



Osiris avait subi une initiation chamanique typique, au cours de laquelle son corps avait été démembré puis ré-asssemblé par sa sœur avant qu'il accomplisse son voyage dans l'Autre Monde. Sur cette représentation, Osiris penche avec le même angle de 37 degrés que le chamane de la grotte de Lascaux."

Sans se soucier outre mesure des conventions de représentation de la perspective à la Préhistoire et en Egypte ancienne, et sans remarquer que l'angle du personnage par rapport à l'horizontale diffère sur les deux images utilisées (sans même mentionner le fait qu'à Lascaux cet angle est incalculable du fait de l'absence de ligne de terre !), Graham Hancock tire profit de cette ènième spéculation chamano-maniaque, pour ajouter que John Anthony West a, par ailleurs, suggéré dans un livre intitulé Serpent in the Sky, que la même image égyptienne d'Osiris présentait des proportions (3:4:5) telles qu'on pourrait penser que le "triangle de Pythagore" fut inventé quelques millénaires avant que naisse le fameux Grec.



Alors sa conclusion, vous vous en doutez, est que le
théorème de Pythagore était déjà connu à Lascaux.

Qui dit mieux ?

JLLQ

Made in RapidWeaver