Le crâne de Pépin: pas donné!

Un crâne de cristal hors de prix

On n’en finira donc jamais avec les crânes de cristal? Celui dit « de Pépin » parce que c’est Eugène Pépin qui l’avait acquis au Mexique dans les années 1920 était en vente à Drouot le 12 septembre 2008, dans le cadre d’une vente organisée par le commissaire-priseur Jean-Claude Binoche et la maison Pierre Bergé et Associés. Cet objet, haut de moins de neuf centimètres et dont on sait avec certitude qu’il date du XIXe siècle, était alors estimé 10.000 euros. Patatras pour les vendeurs, il fut saisi le matin même de la vente, de même que plus de 70 autres objets mexicains, par les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC) agissant sur commission rogatoire à la demande du Mexique.

Crâne

Je trouve assez cocasse que la police soit venue saisir ce vrai-faux crâne quelques heures seulement avant la vente, alors que la collection d’Eugène Pépin avait déjà été dispersée à l’Hôtel Drouot en 1985, sous le marteau de Jean-Louis Picard. Or l’histoire ne s’arrête pas là, puisque le même crâne a été remis en vente le 21 mars dernier par les commissaires-priseurs Binoche et Giquello. Le catalogue de la vente fait état de la fameuse légende New Age selon laquelle...

« Les crânes de cristal sont entourés d'une légende persistante. Il existerait douze crânes correspondant aux douze mondes dans lesquels la vie humaine aurait été présente. La terre était connue pour être le plus jeune monde d'entre tous. Les Itzas, des anciens venus de l'Atlantide, auraient apporté ces crânes sur la Terre pour faire don de leurs connaissances aux Hommes. La Terre aurait également eu son crâne de cristal et tous (soit treize crânes) auraient été gardés dans une grande pyramide d'abord par les Olmèque, ensuite par les Maya et finalement par les Aztèque. Ces derniers seraient responsables de la dispersion et de la perte de ces crânes de cristal. Ces crânes pourraient parler, même chanter et ils posséderaient de nombreux autres pouvoirs une fois tous réunis. Une interprétation de cette légende indique qu'il faudra aligner treize crânes ensemble le dernier jour du calendrier Maya soit le 21 décembre 2012, pour empêcher le basculement de la Terre. »

Le crâne Pépin a fait l’objet d’investigations en laboratoire, qui ont démontré qu’il ne s’agissait pas d’une antiquité, puisqu’il garde la trace d’un travail ne pouvant avoir été effectué qu’avec des outils modernes. Donc, c’est un objet récent, sans absolument aucune valeur archéologique. Eh bien, compte tenu de cela, combien croyez-vous que ce machin se soit vendu?

Réponse: Seize mille euros !

JLLQ













Made in RapidWeaver